• Laurence Roumilhac-Godillot

RDV avec le plus en vogue des profs de Tennis du Var et de l'ouest Parisien !


LES RDV FEEL GOOD


LUNDI 7 FÉVRIER 2022


Bonjour à vous mes chers lecteurs(trices) ! Aujourd’hui @delintentionalaction, a l’immense joie de vous présenter le 1er portrait masculin des RDV FEEL GOOD (pour voir la vie du bon côté). Et pour l’occasion, on a décidé de vous faire une complète … barbe & cheveux. C’est pas un peu fou ça d'ailleurs de faire l'éloge d'un homme à l’heure où le monde prône le féminisme avec un acharnement presque féroce ? Et bien Non, parce que justement, ce petit côté chasse à l’homme commence à nous agacer au plus haut point. C’est quoi l’idée exactement ? leur couper les roubignolles à nos hommes ? Et puis après ? on va s’en faire des pendentifs ? ? (Han ! non ne visualisez pas (...) ! Alors Mesdames les féministes : par pitié, laissons à nos mâles un peu "bourrus" parfois, leur virilité et leurs attributs car sans eux, nous serions véritablement perdues. Et puis qui va porter nos valoches, supporter nos sautes d’humeur et nos frivolités ? Vous y avez pensé à ça ? (Pas nous en tout cas). Alors oui à l’égalité des salaires parce que bon, bosser autant voire plus qu'eux, pour 3 fois moins de pognons, on vous cache pas, que ça aussi, ça va finir par passablement nous énerver, mais non à la dévalorisation de nos homologues masculins et de leur testostérone qui leur confèrent cette sexy attitude à la Bebel qui nous est si chère à nous les femmes de 50 ans ! même si parfois, c’est vrai, ils sont inconséquents et manquent un peu de finesse… (cf. sketch préféré de @Jean-Philippe LAMI, notre entrepreneur du jour, à prendre au second degré évidemmmmmmmmmmeeeeennnnnnt mesdames !). Mais ne vous méprenez pas non plus ! loin de nous l'idée de défendre les prédateurs sexuels, vous vous en doutez bien, simplement nous aimerions que vous mettiez un peu de nuance dans vos discours afin de ne pas mettre tout le monde dans le même panier ! Bon, ça, c’est fait. Maintenant voilà Jean-Philippe, JP pour les intimes, 1,81, brun, les yeux bleus, 1 fiancée, 1 fille, 1 chien qui répond presque au rappel…(pas trop tôt vu tout ce blé qu’ils ont dépensé pour dresser la bête :)). Sur le papier, pas de quoi se pâmer. Sauf que si, nous on se pâme justement car Jean-Philippe, il a un truc en plus : un mindset de champion, et ça, ça change tout. Entrepreneur depuis 20 ans, ce beau gosse a commencé sa carrière dans le tennis et est devenu le professeur et entraîneur sportif le plus en vogue du Golfe de St Tropez. Heureusement pour nous, il officie aussi en région parisienne (Neuilly, Suresnes), pour entraîner les enfants, les adultes et les chanceux salariés de chez M6, Ferrari et LVMH, sans oublier leurs grands patrons. Là, en toute logique, vous vous dites que cet homme a de la chance. Que la vie est une biche avec lui parce qu’il fait ce qu’il aime dans un environnement canon (pas faux), vous vous direz peut-être aussi (et très massivement même) en voyant sa photo, qu’il est béni des dieux parce qu’il est beau, bronzé, grand, brun, barbu et qu’il pourrait même faire la pub pour Bleu de Chanel si il le voulait … Mais en réalité Jean-Philippe Lami n’a pas eu de la “chance”. Il a provoqué “sa chance” et c’est bien là toute la différence. Immersion dans la vie d’un sportif : Une hygiène de vie presque monacale, y a du niveau et de la pudeur. Quand il arrive sur un court, ça claque, quand il enfile un costard, ça claque, quand il sort de sa piscine, ça claque et quand il sourit, on tombe à la renverse. (là, on est dans la joie). Avec lui, pas de complaisance mais des compétences, des protéines et un côté sombre qui nous saisit et le rend encore un peu plus inaccessible et sauvageon. Un shoot de force et de délicatesse, qui pique notre curiosité. Tout le plaisir est donc pour nous, avec lui, on est dans le game en permanence. Un courageux, un instinctif qui ne pense qu’à bosser, trimer, avancer et gagner mais qui aime quand même bien mater des bonnes daubes à la téloche pépouse sur son canap, comme Le Voyageur ou Meurtre en Mozelle (hautement improbables comme séries (...)). JP il fait pas semblant, il aime se défier et se surpasser, il aime transmettre des valeurs et entraîner ses petits champions. (Bienvenue dans la vraie vie, les marmots). Sur le court, pas le temps pour la gaudriole, ici on apprend le goût de l’effort, le respect et la combativité. Et ça c’est sacré. Bim ! (JP, on te kiss) Alors fidèle à nos habitudes... nous allons profiter de ce portrait pour souhaiter à Jean-Philippe le meilleur, puisse tes rêves se réaliser et te permettre de continuer d’inculquer à nos enfants ces valeurs fondamentales qui feront d’eux des êtres épanouis et heureux grâce à un mental d’acier. Pas sûr qu’il assume nos louanges mais pas grave nous on voudrait juste lui dire : JP continue ! Le monde a besoin d’homme comme toi. Du coup, évidemment vous avez envie de prendre des leçons ou d’inscrire vos petits. Comme on vous comprend ! Et bien vous êtes à un clic de courir après la balle grâce à lui ! mais attention mesdames : inutile d’organiser une battue pour localiser notre BG car JP n’est autre que le fiancé de ma fille chérie (ouhhhh la chanceuse), alors pas touche ! Il est prof de tennis et coach sportif, pas masseur au Spa du Country, tâchez de vous en souvenir ! Capisce ? (Là logiquement il me déteste mais bon … on déteste pas sa BM si ? (...)) @JPLAMI E-mail : jeanphilami@gmail.com Paris/92 - St tropez/Domaine des Parcs Tel : 06 22 08 11 09

À lundi prochain !

Bonne semaine,
 Joyeusement !
 Laurence PS 1 : au fait ? c'était la Chandeleur mercredi ! alors voici l'exquise recette de pâte à crêpes du meilleur Boulanger de Paris : Benoît Castel PS 2 : pour les fainéants qui n'auraient pas le temps de découvrir le portrait de Jean-Philippe immédiatement mais qui prendraient quand même bien 5 mn pour se gondoler derrière leur écran. 😉 Le sketch qui rend hilare Jean-Philippe




 

Le dossier de la semaine sur l'art de Poser ses limites en apprenant à dire “NON”.

⬇︎

Comment affirmer ses positions au quotidien ?

Refuser, désobéir, dire non ? Parents, enseignants, patrons nous l’ont tour à tour interdit. « Celui qui n’ose pas s’imposer face à l’autre par un non est dans une relation infantile à l’autorité. D’ailleurs, ce sont souvent des personnes qui ont gardé une relation de dépendance à l’égard de leurs parents. » (oups).

Nous nourrissons inconsciemment une volonté de toute puissance (Aie Ouille)

La volonté de ménager l’autre, de ne pas le décevoir semble une raison louable de ne jamais dire non. Mais, elle renvoie paradoxalement au souci inconscient de « satisfaire un sentiment intérieur de toute-puissance ». La personne a une faible estime d’elle-même mais, au niveau inconscient, n’a pas renoncé à la toute-puissance. Au bureau, monsieur "Oui Oui" est ce héros omnipotent qui accepte de prendre en charge toujours plus pour prouver aux autres – et à lui-même – qu’il peut tout assumer. Dans le cadre des relations amicales et amoureuses, c’est l’ami sollicité de toute part, toujours disponible et présent pour chacun. Ainsi, le oui donné à tous flatte un ego qui, au fond, se croit unique et irremplaçable.

Que faire ?

Un retour sur soi « Quelles sont les personnes que j’apprécie ? Qu’est-ce que j’aime manger, voir, entendre ? » En répondant à ces questions, on s’écoute enfin. On est capable de dire oui à ses envies et, d’abord, à soi.

Le temps de la réponse L’éducation enseigne l’obéissance et… la réflexion : « Il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. » Se laisser du temps pour répondre permet de reprendre la pleine maîtrise de ses choix et d’éviter de se sentir manipulé par l’autre.

Distinguer parole et sujet parlant Répondre non, c’est rejeter une proposition, et non celui qui l’énonce. Un non ne peut porter atteinte au regard que l’autre pose sur nous : la réponse ne nous engage que dans la discussion présente et ponctuelle.

Les précautions langagières Répondre « oui, mais… » impose une condition à l’approbation, « non, mais… » propose une alternative au refus. Et les deux permettent de s’affirmer en tant qu’acteur de la relation.

Méditer sur ces préceptes… « Très peu d’hommes et de femmes existent par eux-mêmes, ont le courage de dire oui ou non par eux-mêmes. » Marguerite Yourcenar, écrivain et académicienne.

« L’apprentissage de la désobéissance est un long cheminement. Il faut toute une vie pour atteindre la perfection. » Maurice Rajsfus, historien.

« Penser, c’est dire non. » Alain, philosophe.

Pour aller plus loin

Formez-vous grâce aux formations sur-mesure dispensées par nous, l'organisme de formation LAURENCE ROUMILHAC; On vous promet de vous chouchouter parce que ne nous leurrons pas, si nous exerçons ce métier, c'est bien que nous avions quelques failles nous aussi …trois fois rien bien sûr (…).

🔔 Formation pour apprendre à dire NON,

FEEL GOOD formation oblige !


Formation APPRENDRE À DIRE NON



 

Le sens du partage (…) ⬇︎

Chez delintentionalaction, nous prônons la culture de la valorisation (au cas où ça vous aurait échappé), car selon nous, l’inverse est totalement contre productif; aucun risque donc de vous vriller un neurone en lisant cette newsletter, elle existe pour titiller votre curiosité comme un pcr dans vos narines en beaucoup moins douloureux (...) et vous donner l’envie d’avoir envie, de voir la vie du bon côté.

 

Le goût de l'entraide ! ⬇︎

Si vous voulez contacter les entrepreneurs(euses) présenté(e)s dans les newsletter précédentes parce que vous avez besoin de leur expertise ou pouvez les aider à developper leur business, c'est par ici.



2 views0 comments
LAURENCE ROUMILHAC
EXECUTIVE COACH & FORMATRICE PROFESSIONNELLE
Coaching & Formation Laurence Roumilhac